Le Village Vertical pose sa "première pierre"

 
vv.jpg

Voila une première pierre qui a bien mérité son qualificatif.

Non seulement elle marque le démarrage d’un chantier mais, de surcroît, l’immeuble qui sera édifié ici - à hauteur du numéro 7 de l’avenue Jean-Jaurès à Villeurbanne - est lui-même le premier d’un nouveau quartier, celui de la ZAC des Maisons Neuves. Enfin, et peut-être surtout, ce même immeuble abritera, sur une large partie de sa surface (14 logements sur 38), le Village Vertical, à savoir une coopérative d’habitants, la première sur la région Rhône-Alpes et a fortiori sur le Grand Lyon qui verra se concrétiser son projet : emménagement prévu en 2013. Très répandues en Europe du nord comme en Suisse, les coopératives d’habitants sont encore mal connues en France où, il est vrai, elles ne bénéficient encore d’aucun cadre juridique précis.

Réunis en association, les coopérateurs du Village Vertical ont choisi, non pas de posséder leurs logements, mais des parts dans cet ensemble immobilier. Ce qui leur permet de bénéficier de services communs (salles de réunion, buanderie, chambres d’amis, jardins potagers) et de créer, en outre, quatre logements très sociaux réservés en l’occurrence à des jeunes gens. Bref, une autre façon de construire en mariant soucis du bien être et éthique.

La belle histoire du village vertical a débuté voilà près de sept années. Et, sans doute, n’aurait-elle abouti si, entre-temps, les coopérateurs n’avaient pas croisé l’association Habicoop, dont le rôle est de promouvoir ces coopératives, et reçu l’aide des élus de Villeurbanne, du Grand Lyon et de la Région. Reste que l’aide déterminante fut, elle, apportée par le bailleur social Rhône-Saône-Habitat qui a décidé de s’associer à l’opération en adossant la coopérative à la construction de cet immeuble basse consommation joliment dessiné par les architectes Arbor & Sens et Detry & Levy. La surface financière de Rhône-Saône Habitat et son professionnalisme en matière de conception et de construction ont donc rendu possible une aventure humaine que Jean-Paul Bret, maire de Villeurbanne, a jugé « exemplaire » et surtout susceptible d’inspirer de « nouvelles expériences ».

Article paru dans Le Progrès du jeudi 17 novembre 2011.