Colmar Habitat livre 31 logements locatifs sociaux en centre Alsace

colmar_inaug.jpg
C'est en présence du maire de Weckolsheim, Jean-Marie Schappler, Jacques Cattin, conseiller régional, Charles Buttner, Président du Conseil Général que Robert Durr, directeur général de Colmar Habitat a inauguré la résidence Le Quatelbach jeudi 16 janvier 2014.

Cette nouvelle résidence comprend 20 logements dont 16 financés par un prêt PLUS et 4 financés par un prêt PLAI. Le groupe d’habitations se répartit en 2 petits collectifs de 7 appartements et 2 groupes de 3 pavillons accolés. Tous les logements sont équipés d’un chauffage individuel au gaz.

Son aspect architectural est particulièrement soigné avec une utilisation importante du bois et de l’ardoise pour les façades. A ce titre, tous les bâtiments, en dehors des structures béton des collectifs, sont réalisés en ossature bois.

Les loyers hors charges des appartements s’échelonnent de 274 € pour
un 2 pièces de 54 m2 à 606 € pour un 5 pièces de 101 m2. Les loyers hors charges des pavillons avec garage s’échelonnent de 585 € pour un 4 pièces de 92 m2 à 654 € pour un 5 pièces de 105 m2.

Dans le cadre du développement durable, Colmar Habitat a réalisé cette opération avec une certification BBC - Effigie (Bâtiments Basse Consommation) et surtout du Label Cerqual "Habitat et Environnement Performance", positionnant ainsi la résidence à un niveau très élevé en matière d’économies d’énergie.
colmar.jpg
Cette inauguration a été suivie, le 23 janvier, de l'inauguration du "Clos de Boisgauthier" à Kientzheim.
 
Cette résidence a été conçue dans une propriété appartenant à la ville est classée à l’inventaire général des bâtiments culturels qui hébergeait dans sa totalité le presbytère catholique. La nouvelle résidence comprend 11 logements dont 8 financés par un prêt PLUS et 3 financés par un prêt PLAI. 5 de ces logements sont situés dans le bâtiment ancien, datant de 1821, et 6 dans un bâtiment neuf. Tous les logements sont équipés d’un chauffage individuel au gaz à condensation.

Dans cet environnement exceptionnel, l’aspect architectural a été particulièrement soigné avec une utilisation importante du bois. L’inscription réussie dans l’enceinte fermée, elle-même adossée au rempart du moyen-âge, nous paraît de nature à séduire le voisinage comme le visiteur de passage.