Le dispositif d'autocontrôle

Le dispositif d'autocontrôle (D.A.) a été créé en 1978 à l'initiative du Mouvement Hlm pour remplir une mission : aider les organismes d'Hlm à optimiser leur gestion et à prévenir ainsi les risques liés à leur activité. Depuis 2001, le D.A. est directement organisé et géré par la Fédération nationale des sociétés coopératives d'Hlm.

Le D.A. assure principalement les missions suivantes.

Le dossier individuel de situation (D.I.S.) : à partir des informations transmises chaque année, le D.A. réalise un tableau de bord très complète qui permet à la fois :

  • d'apprécier la situation économique globale de la coopérative d'Hlm
  • d'en suivre lévolution sur les quatre dernières années et de déceler les éventuels points sensibles
  • de le situer, selon des ratios de référence, par rapport aux autres coopératives d'Hlm

Véritable outil d'aide à la décision, le D.I.S. évolue régulièrement pour tenir compte des besoins des dirigeants.

L'audit : couvrant tous les aspects de la gestion d'une coopérative, cette mission comprend à la fois une analyse financière du dernier exercice, une étude détaillée de l'exploitation, de l'organisation interne et du management. Il est directement proposé aux coopératives d'Hlm en situation financière fragile. Il peut également être réalisé à la demande. Cette démarche débouche le plus souvent sur un plan d'action interne qui peut être mis en oeuvre avec l'appui du D.A.

Le conseil et l'assistance : le D.A. est en permanence à la disposition des coopératives d'Hlm pour étudier avec elles les choix à faire en matière de politique financière et comptable, les conseiller quant à l'application de la doctrine comptable et de la règlementation fiscale, ou rechercher les concours nécessaires pour leurs problèmes de management ou d'organisation.