Inscrivez vous
à notre lettre hebdomadaire !

A Nantes, le Woody Wood transforme le quartier des Dervallières

Mise à jour : 26/02/2015

Dans le cadre du renouvellement urbain du vallon des Dervallières à Nantes, le projet « Woody Wood » réalisé par la coopérative d’Hlm GHT a été inauguré jeudi 19 février en présence de MN Lienemann, présidente de la Fédération, et Pascale Chiron, vice-présidente de Nantes Métropole.

Ce programme de 47 logements collectifs en 2 immeubles croise des réponses à de nombreuses problématiques de la construction de la ville :

· Renouvellement urbain :

GHT souhaitait participer à la transformation de la représentation des Dervallières dans la perception des habitants. Pour ce faire, nous avons partagé avec le cabinet Berranger Vincent la volonté de créer une image architecturale forte, moderne et séduisante. La manière dont le projet est reçu, tant par l’urbaniste que par les clients en commercialisation, nous laisse à penser que l’immeuble répond bien à ces attentes.

· Mixité sociale :

Pour motiver des accédants à la propriété sur ce secteur, il était important de proposer des prix vraiment abordables. A 2.200 euros TTC/m² annexes comprises, ce programme est, à notre connaissance, le plus accessible de la ville. De plus la qualité des logements compense l’absence de jardin. Ainsi les T4 duplex avec de grandes terrasses ont conquis des familles, qui du coup renoncent à des projets de maison à 30 ou 40 km de Nantes, seule alternative compte tenu de leurs capacités financières. Tous les logements sont orientés sud est ou sud-ouest, et bénéficient d’un grand espace extérieur, (terrasse ou balcon de 21m² moyen).

De nombreux logements peuvent évoluer en créant une pièce supplémentaire. Ainsi les jeunes qui ont acheté un T2 de 55 m² peuvent se projeter dans l’avenir, car il est possible de créer une petite chambre dans le volume existant pour les 1ères années d’un bébé, dans un budget conforme à leurs ressources.

· Réflexion environnementale :

Le choix du système constructif se voulait particulièrement réfléchi entre minimisation de l’empreinte écologique, confort des habitants, et réalisme économique. L’utilisation de façade en structure bois sur une ossature béton est à ce titre très pertinente. Le remplacement des matériaux traditionnel de façade, dont la production est fortement émettrice de CO², par du bois qui, lui, stocke ce gaz à effet de serre, améliore très nettement le bilan carbone. On conserve cependant le béton en ossature, car il apporte de l’inertie (fraicheur en été/chaleur en hiver) et une meilleure acoustique. L’industrialisation du procédé avec les charpentiers
(les panneaux de façade sont montés en usine) permet de conserver un bâtiment BBC, avec une empreinte écologique améliorée, à un coût maîtrisé.

Un bilan carbone a validé les hypothèses d’origine : le Woody Wood émettra, tout au long de son cycle de vie, 60% des émissions de gaz à effet de serre constaté pour un bâtiment béton classique.

La commercialisation a été un réel succès (60% de vendu en 5 mois).

Les clients sont de jeunes actifs (Moyenne d’âge 33 ans). Leurs revenus sont compris entre un et 3,5 SMIC (75% gagnent moins de deux SMIC).Ils sont tous primo accédants, 22% libèrent du locatif HLM, 28% sont des jeunes qui s’installent pour la première fois. Ils viennent à 62% de Nantes, 4,5% du sud de l’agglomération, 24,5% du nord, et 9% n’habitaient pas Nantes Métropole.

A cette occasion, un reportage a été réalisé sur cette opération :

 


Le woody wood, 47 logements en accession... par FNSCHLM

Documents associés Documents associés
A voir sur le net A voir sur le net
   
Version imprimable de cet article
envoyer l'article par mail
réduire
augmenter
Lire aussi Lire aussi
 La transition énergétique au coeur de la résidence Le Halage par Domaxia
 La Coopérative SP HLM multiplie son offre grâce à un partenariat avec la SEM Semsamar
 Les Coopératives Poste Habitat et Aiguillon Résidence développent la qualité de leur relation client
 1ère pierre réunissant la coopérative Savoisienne Habitat et l’APEI Les Papillons Blancs
 Pose de première pierre à Château-Gontier (53) pour Coop Logis