AB-Habitat et la Fédération des Coop'Hlm réaffirment leur mobilisation pour la défense du logement social français

Depuis quelques années déjà, AB-Habitat est le fer de lance de la contestation contre la loi Elan sur le territoire du Val-d’Oise.

A l’invitation de Dominique Lesparre, Président d’AB-Habitat et Maire de Bezons et de Salah Lounici, Directeur général de notre Coopérative, Marie-Noëlle Liennemann, Présidente de la Fédération nationale des sociétés coopératives d'Hlm et Sénatrice de Paris a participé le 5 juin dernier à une conférence de presse sur le thème « Hlm en danger, on ne lâche rien ».

Depuis quelques années déjà, AB-Habitat est le fer de lance de la contestation contre la loi Elan sur le territoire du Val-d’Oise. La signature récente de la clause de revoyure entre le mouvement Hlm et le gouvernement est le premier résultat d’une mobilisation unanime au sein de l’Ush mais ne doit pas être le seul. Il est important de poursuivre le travail de conviction et de pédagogie en restant unis, tant auprès des pouvoirs publics et des parlementaires que des collectivités locales et de nos locataires, pour pouvoir être entendus dans les prochains mois.

Car, comme le souligne Dominique Lesparre, « plus de 10 000 demandeurs de logements sociaux sont en attente sur Argenteuil et Bezons, et la baisse des ressources liées à la RLS (Réduction du loyer de solidarité), c’est moins de construction et moins de réhabilitation ».

Pour Salah Lounici, « Les 5 à 6 millions de pertes annuelles pour AB-Habitat dues aux mesures gouvernementales sont stabilisées pour 3 ans mais le problème du déficit se pose à long terme car nos schémas de financement se posent sur 50 ans ».

Marie Noëlle Lienemann prévient quant à elle que deux batailles sont encore à mener. Premièrement, la RLS est inacceptable car la baisse des APL conduit à une impasse. Deuxièmement il faut se battre pour que la TVA soit restaurée à 5,5% sur l’ensemble de la production et mieux valoriser la filière du bâtiment. « Le gouvernement actuel a une vision à court et moyen terme, nous essayons à la fédération des coopératives Hlm  d’avoir une vision à long terme ».

Dans les prochains mois, des actions d’ampleur, via les amicales entre autres, sont en préparation pour mobiliser les locataires afin de continuer à créer le rapport de force. Au-delà des locataires actuels, une grande partie des habitants est concernée : 80 % de la population française est en effet éligible à un logement social ou intermédiaire.

Consulter l'actualité AB-Habitat

Contact presse :
Mathieu Rouault / mrouault [at] ab-habitat [dot] fr
Isabelle Dubois / idubois [at] ab-habitat [dot] fr

conf_presse_190605_085bd.jpg
bache_siege_2.jpg