La Coopérative Pointoise d'Hlm inaugure la première résidence sociale en autoconsommation de Guadeloupe

Cette résidence de 120 logements locatifs sociaux est équipée de deux centrales photovoltaïques permettant de couvrir 90% des besoins énergétiques nécessaires pour l’éclairage des espaces extérieurs et des parties communes.

C'est en présence de Marie-Noëlle Lienemann, présidente de la Fédération, que la Coop'HLM Pointoise de la Guadeloupe a inauguré le premier ensemble de logements en autoconsommation collective.

(c) Guillaume Aricique
(c) Guillaume Aricique

Les enjeux de la transition énergétique et la volonté d’apporter des solutions plus économiques pour ses locataires conduisent la Société Pointoise d’HLM (SPHLM) à innover en décidant d’installer le premier dispositif d’autoconsommation collective sur l’une de ses plus importantes résidences de logement social : la résidence LE TULIPIER au Lamentin.

Cette résidence de 120 logements LLS/LLTS (Logements locatifs sociaux et très sociaux), livrée en 2018, est équipée de deux centrales photovoltaïques permettant de couvrir 90% des besoins énergétiques nécessaires pour l’éclairage des espaces extérieurs et des parties communes.

Bien que le principe d’autoconsommation d’électricité se développe de plus en plus en France et dans les départements d’Outre-mer, l’installation de ce type de dispositif dans une résidence de logement social est une première en Guadeloupe.

Elle aura pour double avantage pour les locataires de :

  • réduire leur empreinte carbone en consommant une électricité 100% renouvelable ;
  • faire baisser leur facture énergétique et de fait le coût de leurs charges locatives.

Les économies sont la conséquence d’une part de l’installation d’équipements performants et économes en énergie (ampoules LED…) et d’autre part de la couverture du besoin en électricité par l’énergie apportée par les panneaux photovoltaïques installés dans deux stations de production. L’énergie produite est stockée en journée dans des batteries lithium elle est restituée la nuit.

(c) Guillaume Aricique
(c) Guillaume Aricique

Les études réalisées par la société Green Affair ont permis d’évaluer une économie annuelle de 18 400 € sur la facture EDF pour la consommation électrique des parties communes de la résidence, soit une baisse de charges de plus de 150 € par an et par locataire.

Le coût d’installation de ces équipements s’élève à 437 000 €, financés à 48,5 % par le FEDER, 14,3% par la RÉGION GUADELOUPE et 37,2 % en fonds propres par la SP-HLM.